aller à la navigation

Agression du journaliste Zied El HENI octobre 16 2009

Infos : , ajouter un commentaire

Un membre élu du Syndicat des journalistes tunisiens vient de se faire passé à tabac par des inconnus sur la place publique aux environs de Carthage Byrsa (banieue Nord de Tunis). Zied El HENI, journaliste au quotidien arabophone Assahafa, connu pour sa plume frondeuse, a reçu ces derniers jours des menaces d’agression. Ces moeurs de voyous font suite aux critiques acerbes parues sur le blog du journaliste (objet de multiples attaques) ou sur des sites jugés subversifs par les autorités.
Zied El HENI, est par ailleurs très actif dans la blogosphère et défend la dissolution pure et simple du nouveau bureau du Syndicat national des journalistes tunisiens SNJT au profit de la direction déchue élue en 2008.
Le journaliste membre du SNJT repréente aux côtés de Néji Bghouri Néjiba Hamrouni et Soukaïna Abdessamad un courant légaliste qui n’en est pas moins militant au sein de la profession. Ce qui est une en soi une figure nouvelle dans le monde de la presse tunisienne, déployée sur deux axes: les partisans et les opposants!!!

Gare aux syndicaux à Radio jeunes octobre 15 2009

Infos : , ajouter un commentaire

La journaliste tunisienne de Radio-jeunes Hanène Belaïfa s’est vue interdire l’accès de la chaîne. La station à la médiamétrie en berne, procède à ce licenciement déguisé, en l’absence de contrat de travail en bonne et due forme. Comme beaucoup d’autres pigistes, Hanène Belaïfa, avait officié à l’antenne près de dix ans, sans jamais avoir obtenu de régularisation. Elle paye aujourd’hui son rôle actif dans le fameux sit in organisé par les agents temporaires de la télévision et de la radio tunisiennes en 2008. Laquelle action fut suivie d’une régularisation en nombre des intermittents concernés.
La direction de la chaîne n’a paraît-il pas oublié!!Pyramidale et despotique à l’instar de toutes les administrations du pays, elle voit d’un mauvais le vent syndical qui souffle sur la maison. Sa directrice Olfa Chargui (une ancienne animatrice médiocre et opportuniste) joue la montre puis décide à quelques jours des élections présidentielles et législatives de punir les auteurs. D’abord un harcèlement professionnel de la figure syndicale Soukaïna Abdessmad (membre du bureau exécutif du syndicat national des journalistes tunisiens), ensuite le licenciement de Hanène Belaïfa… Et la petite despote de Radio-jeunes n’en finira pas de couper les têtes qui dépassent!!!
Hanène a entamé aujourd’hui un sit-in ouvert au siège du Synidcat national des journalistes tunisiens, SNJT…
Aussi interloquant que cela puisse paraître, le nouveau bureau imposé de l’organisation n’a pas jugé bon de prendre la défense de la journaliste, alors que sa direction n’avait pas tari de promesses sur la régularisation immédiate des intermittents audiovisuels!!!Elle en avait même fait son cheval de bataille lors du congrès illégal du 15 août dernier…
Ce sont les membres du bureau déchu qui l’ont alors fait sans se faire attendre. Autant dire que l’organisation n’a pas changé de bureau!!!!

Accueil “musclé” octobre 9 2009

Infos : , ajouter un commentaire

A son retour de Jordanie le 08 octobre, une délégation du Syndicat national des journalistes tunisiens , dut subir un contrôle au faciès. Le président Néji Bghouri, Néjiba Hamrouni et Zied El Heni, firent l’objet d’un contrôle aussi étroit que terriblement long. Des mesures d’exception qui visèrent à intimider les membres de la délégation suite à leur participation à un Congrès de la Fédération internationale des journaliste FIJ tenu en Jordanie et consacré à la région arabe. Lors de cette manifestation le bureau imposé de Jamel Karmaoui a brillé par son absence . Il n’a tout bonnement pas reçu d’invitation faute de qualité officielle!!!
Zied El Héni, s’est vu saisir les actes du congrès sans autre forme de procès. Il pourra les réclamer à la police politique aux dires des préposés au contrôle!
En filigrane cet accueil “musclé”, vise à baisser le seuil de la lutte syndicale à des querelles de procédures et de ramifications secondaires…Alors que le bureau imposé tourne les pouces et ne tient aucune des promesses tapageuses annoncées pour guérir le lendemain matin la profession de tous ses maux!!!


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 73 articles | blog Gratuit | Abus?